Soldes d’été : quels sont vos droits ?

Les soldes d’été 2020 se dérouleront du mercredi 15 juillet au mardi 11 août inclus. Pour que tout se passe bien, récapitulatif de vos droits et des obligations des commerçants.

Vous avez repéré une petite robe qui fera sensation sur la plage ? Une télévision vous fait de l’œil depuis plusieurs semaines ? Mercredi 15 Juillet, c’est le coup d’envoi des soldes d’été. Une période propice aux bonnes affaires mais attention aux déconvenues et aux arnaques. Petit rappel sur les règles à savoir avant d’ouvrir son porte-monnaie.

Cette année, les commerçants peuvent imposer le port du masque et l’utilisation de gel hydroalcoolique. Le gouvernement a annoncé qu’à partir du 1er août prochain le port du masque sera obligatoire dan les lieux publics. Le gouvernement doit définir  les lieux publics où l’obligation s’appliquera.

Affichage clair du prix et des articles soldés

Vous devez pouvoir distinguer sans difficulté les articles soldés de ceux qui sont non soldés. Vous n’avez pas à le demander au vendeur : l’étiquetage doit être précis.

Des commerçants proposent leurs articles soldés dans un endroit dédié dans le magasin.

L’étiquette doit indiquer clairement la réduction appliquée par rapport au prix d’origine. Les deux prix doivent y apparaître – à défaut la réduction doit être déterminable, par exemple : -30% sur les pastilles bleues…

Sachez que le prix de référence est désormais fixé librement par le vendeur. Seule obligation qui lui incombe : pouvoir en justifier lors des contrôles de l’administration.

Soldés ou pas : mêmes garanties

Le blender acheté à – 50 % se révèle une mauvaise affaire. Il ne fonctionne pas. Pas de remboursement possible puisque acheté en soldes.

Faux ! Les articles soldés bénéficient des mêmes garanties qu’un article non soldé.

Le commerçant ne peut pas vous refuser de l’échanger ou de vous le rembourser en cas de défaut non apparent (vice caché) sous prétexte que vous avez acheté le produit en soldes.

En revanche, pendant la période de soldes, le vendeur peut décider de supprimer la garantie commerciale habituellement accordée sur un produit.

Échange et remboursement : vérifiez avant d’acheter

Soldes ou pas soldes, bon nombre de consommateurs pensent à tort qu’ils peuvent changer d’avis. Que si le vêtement, le tapis ou tous autres articles ne leur convient pas, le vendeur doit l’échanger ou de le reprendre.

En magasin, les commerçants n’ont aucune obligation légale de le faire que l’article soit soldé ou pas. Mais sachez que s’ils affichent, à titre commercial, une possibilité de reprise, d’échange ou de remboursement, ils doivent la respecter.

En revanche si vous achetez un article en ligne, soldé ou non, vous pouvez renoncer à votre achat. Vous bénéficiez en effet d’un délai de rétractation de 14 jours à compter de la réception de l’article sauf dans certains cas prévus par la loi (bien personnalisé, par exemple).

Vous devrez en revanche payer les frais de retour sauf si le commerçant propose, là aussi à titre commercial, de les prendre à sa charge ou s’il ne vous a pas informé que vous auriez à les payer. Sachez toutefois qu’il est impossible de se rétracter dans certains cas, par exemple pour les CD, DVD, jeux vidéo ou logiciels dont l’emballage a été ouvert ou encore pour les produits personnalisés.

Crédit photo : pexels